hanami

au japon, c’est la période du printemps où les familles, toutes générations confondues, se retrouvent sous les arbres en fleurs pour siroter ensemble et contempler la vie qui reprend après l’hiver. c'est cette ambiance particulière que le projet veut transmettre à ses habitants.

 

entre seuils et liens. la cour d’entrée, avec sa végétation, répond au parc des 4 marronniers qui se situe à l’opposé de la rue. ce jardin minéral guide le visiteur vers le grand couvert qui crée une entrée a l'échelle de la ville.  espace ombragé, de transition entre le jardin et le hall d'entrée, il sert aussi de terrasse extérieure abritée pour la cafétéria

dès l'entrée dans le bâtiment, la réception  et la cafétéria créent une ambiance conviviale. De là, la vue sur le patio et le cerisier d'ornement confère à l'entrée un point de repère spatial et temporel que l'on retrouve à tous les étages. Le cerisier décline les quatre saisons au cœur même du bâtiment: en pleine floraison ou couvert de neige, il donne un point focal de contemplation aux habitants.

à chaque étage de petits salons attenants à la circulation permettent aux résidents rencontres et animations. en lien avec ces salons, des terrasses extérieures sous forme de patio ou de loggia offrent aux résidents un espace extérieur, tout en gardant un contact visuel avec leur chambre et le reste de la vie du bâtiment. les petits salons confèrent une ambiance d'appartement à chaque section de couloir et redonnent une échelle humaine à ces espaces.

un petit sas sépare le couloir de l'entrée de la chambre. la porte peut être laissée dans une position ouverte sans entraver la circulation. ce détail permet de lier le résident alité à la vie du couloir et du salon attenant.

au centre du bâtiment, les salles à manger établissent le lien entre les deux parties du bâtiment; tout en donnant  sur l'extérieur, elles ont aussi un regard sur les patios intérieurs.

1/8

concours SIA 142

programme: établissement médico-social - EMS

2015